Bec à sucre

02 octobre 2007

Deux ans déjà !...

Non, je ne parle pas de mon blog mais de ma troisième merveille !!!

Photo_019__Medium_

Nous avons fêté samedi son deuxième anniversaire et cette fois nous lui avons préparé le gâteau tortue (au chocolat, c'est obligatoire !!!) présenté ici par Sylvieaa d'Amuses bouche...

Photo_018__Medium_

C'est un très bon gâteau confectionné avec une génoise roulée, fourrée avec du nutella (moi j'ai fait une ganache avec de la pralinoise), coupée en tranches et de la mousse au chocolat agrémentée de petits morceaux de poires au sirop.

Photo_015__Medium_

Comme il me restait du gâteau et de la mousse, j'ai fait une maman et un bébé... Il fallait bien ça pour notre famille chocolativore :o)


Photo_023__Medium_

Merci Sylvieaa :o))

Photo_024__Medium_

Posté par Bec a sucre à 17:45 - - Commentaires [60] - Permalien [#]


01 juin 2007

Délices au chocolat

La suite de mes petits trucs au chocolat pour la Yourte party de Valérie... Voici ce qu'elle appelle mes "faux macarons", ce sont en fait des petits sablés très friables soudés par de la ganache à la pralinoise... Aucune similitude de goût ni de texture avec des macarons bien sûr, mais de très bons petits gâteaux si j'en crois les invités et mes enfants (et aussi leur appellation sur le livre) :o)

Photo_006b

Délices au chocolat d'après la recette trouvée sur "tout chocolat" chez Marabout :

Pour 30 bouchées environ (moi j'ai bien sûr doublé les proportions)

- 125g de beurre coupé en morceaux

- 2 cuillerées à soupe de sucre glace

- 110 g de farine

- 2 cuillerées à soupe de Maïzena

- 2 cuillerées à soupe de cacao en poudre (Van Houten pour moi)

- 150g de Pralinoise

- 3 cuillerées à soupe de crème liquide

1) Préchauffer le four à 180°. Recouvrir deux plaques de papier cuisson.

2) Battre le beurre et le sucre jusqu'à obtention d'un mélange mousseux. Incorporer la farine, la Maïzena et le cacao en poudre.

3) Mettre la préparation dans une poche en douille munie d'un embout cannelé de 5 mm. Former des petits dômes (ou palets ou tas) de 3 cm de diamètre sur une plaque, en laissant quelques cm entre les biscuits (ils vont s'étaler un peu à la cuisson). Faire cuire 10 mn au four, jusqu'à ce que les biscuits soient fermes. Laisser reposer 5 mn puis les déposer sur l'autre plaque, pour les faire refroidir.

4) Faire fondre la pralinoise avec la crème liquide. Mélanger puis laisser refroidir un petit peu.

5) Garnir de cette ganache la base de la moitié des biscuits et recouvrir avec les biscuits restants.

Photo_012b

Et pour finir la cueillette des enfants (pas que les nôtres) et d'une amie de nos hôtes... Il n'y a que des bonnes choses dans le Jura...

Photo_031b

Posté par Bec a sucre à 09:13 - - Commentaires [33] - Permalien [#]

31 mai 2007

Brownies à l'ananas

A l'occasion de notre super week-end dans le Jura pour la Yourte Party de Valérie et son mari, j'avais apporté quelques petites choses au chocolat à grignoter... Pour le reste du menu, je vous conseille vivement d'aller voir ici puis les billets suivants pour les recettes... Mes papilles s'en souviennent encore :o)

Photo_021bb

Pendant que certains testent l'habitat mongol...

Photo_020b

Et la solidité des poignées...

Photo_016b

D'autre conte fleurettes...

Je vous remets ci-dessous la recette des brownies au chocolat et à l'ananas que j'avais déjà réalisés lors de la fête d'Halloween mais qui n'avaient pas la même apparence car j'avais râpé le chocolat comme indiqué sur le livre... Maintenant je le fais fondre et cela correspond mieux à l'idée que j'ai du brownie... J'en ai refait dimanche dernier pour l'anniversaire d'une de nos nièces et ils ont toujours autant de succès... L'ananas apporte du moelleux et les rend moins "écoeurant" pour ceux qui ne sont pas autant accros au chocolat que moi ;o))

Les brownies à l'ananas d'après le magazine Cuisiner !, hors-série spécial chocolat de 1998:

Pour 24 brownies ( pour le repas j'en ai fait le double)

100g de chocolat (70% de cacao) râpé fondu

1 petite boite d'ananas au sirop en morceaux (340g net égoutté)

200g de sucre en poudre

150g de farine

1 sachet de sucre vanillé

2 oeufs

125g de beurre

Préchauffer le four à 200° (th 6 ou 7).

Egoutter soigneusement les morceaux d'ananas avant de les couper en tout petits dés, puis les réserver.

Chemiser de papier cuisson un moule carré de 20cm de côté.

Dans un saladier, travailler au batteur électrique le sucre, le sucre vanillé, les oeufs et le beurre fondu. Quand le mélange est bien homogène, y incorporer la farine puis le chocolat râpé. Mélanger soigneusement et incorporer alors tous les dés d'ananas.

Verser la préparation dans le moule, en lissant bien la surface.

Enfourner à mi-hauteur et laisser cuire 40 mn environ (tester avec la lame d'un couteau qui doit ressortir sèche).

Au bout de 5mn, démouler sur une grille. Laisser refroidir complètement puis couper délicatement en 24 morceaux.

Photo_001b

Posté par Bec a sucre à 09:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

10 mai 2007

Gâteau jungle pour les 4 ans de mon ouistiti

Bon le ouistiti en question a fêté son anniversaire début février... mais je vous ai dit que j'avais des siècles de retard :o))

Cette année, pour la première fois, Fils cadet a aussi soufflé ses bougies avec ses petits copains (enfin surtout copines !!!) à la maison... Jusque là nous fêtions l'évènement en famille mais nous n'avions pas encore organisé de petit goûter...

Pas de chasse au trésor ni de thème particulier comme pour Fils aîné, les convives étant encore un peu petits... Juste le plaisir de jouer ensemble (de sortir et d'étaler consciencieusement tous les jouets dans toutes les chambres ;o)...), de manger des tas de bonbons; de souffler les bougies et de déballer les cadeaux...

Après avoir distribué les petits cartons d'invitations (fait maison, c'est devenu un rituel) une dizaine de jours avant le jour J, gonflé et accroché les ballons la veille du dit jour, il était temps de s'attaquer au gâteau !

Un gâteau choisi avec enthousiasme par mon loulou depuis des mois sur un de mes livres ( "Initiation à l'art des gâteaux décorés" de Joanna Farrow)... Superbe sur la photo ! Bon ,j'avais préparé le terrain en expliquant que je ne saurais sûrement pas faire aussi bien...

Photo_042b

J'ai commencé à faire la pâte à sucre la veille pour découper les girafes afin qu'elles aient le temps de sécher et donc de durcir... Et puis les deux gâteaux à empiler...

Le matin, il ne me restait plus qu'à réaliser le glaçage au chocolat, le montage et le décor... :o) Pas eu le temps de m'ennuyer !!! Je me suis battue avec la pâte à sucre et les colorants... Je n'avais que des colorants liquides et franchement ce n'est pas du tout adéquat pour colorer la pâte à sucre !!!

Bref, j'ai fini par essayer la pâte d'amande pour le feuillage... J'aurais dû tout de suite commencer par là...!

Enfin à l'arrivée, ce n'était pas tout à fait comme je le souhaitais mais Ouistiti était ravi, ses deux frères et ses petits amis aussi... C'est l'essentiel mais j'essaierai de m'entraîner pour les prochaines années ;o)

Pour les gâteaux, (j'ai choisi la recette du Madeira, donnée dans mon livre, très facile, rapide) .

Pour  2 moules à manquer de 15 cm :

- 250g de beurre mou

- 250g de sucre

- 4 oeufs

- 370g de farine

- 1 sachet de levure chimique

- 1 cc d'extrait de vanille (ou un autre arôme si vous le désirez)

1) Préchauffer le four à 160° (th 4-5). Beurrer et chemiser les moules (beurrer également le papier cuisson).

Dans une terrine,mettre le beurre ramolli, le sucre, les oeufs, la farine tamisée et l'arôme choisi.

2) Fouetter à l'aide d'un batteur électrique pendant au moins 2 mn jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.

3) Verser l'appareil dans les moules et égaliser la surface en creusant légèrement le centre. Cuire 1h (enfin  bien surveiller la cuisson car le temps dépend beaucoup du genre de four) . Les gâteaux sont cuits lorsqu'ils présentent une belle couleur dorée et qu'une lame de couteau piquée au centre ressort nette.

Laisser refroidir les gâteaux une dizaine de minutes dans leurs moules puis les démouler sur une grille et enlever le papier de chemisage. Les laisser refroidir complètement et s'ils ne sont pas décorés immédiatement les envelopper dans du papier aluminium jusqu'au moment de leur utilisation.

Le glaçage chocolat au beurre (il en faut à peu près 500g d'après la recette) donc :

- 190g de beurre mou

- 375g de sucre glace

- 45g de cacao en poudre (Van Houten pour moi)

- 3 cc d'eau bouillante

Mettre le beurre mou dans une terrine, y ajouter petit à petit, en battant au fouet à main, le sucre glace et le cacao, puis juste assez d'eau pour obtenir une crème ferme mais assez souple pour s'étaler facilement.

La pâte à sucre (mais je pense que de la pâte d'amande blanche peut aussi bien aller pour ce gâteau si on ne maîtrise pas la pâte à sucre, ce qui était mon cas :o))

Pour 1kg

- 2 blancs d'oeufs

- 4 càs de glucose liquide

- 1 kg de sucre glace

Verser les blancs d'oeuf dans une terrine avec le glucose. Ajouter progressivement le sucre glace et mélanger avec une cuillère en bois. Lorsque le mélange devient trop dur à mélanger à la cuillère, le verser sur le plan de travail et le travailler à la main.On doit obtenir une pâte lisse et malléable. Utiliser immédiatement ou envelopper soigneusement dans du plastique alimentaire.

Montage et décoration du gâteau

- colorants alimentaires jaune, rouge, noir, marron, vert pâle, vert foncé... ( vu mon expérience avec les liquides je vous conseille vivement ceux en poudre, seul hic, ils sont chers ) .

- bâtonnets cocktail

- pinceau fin

1) La veille : confectionner la pâte à sucre et les gâteaux. Réaliser les girafes.

Photo_016b

2) Pour les girafes : colorer 60g de pâte à sucre en jaune. Étaler sur un plan de travail saupoudré de sucre glace. Découper 4 formes de girafes de 6 ou 7 cm (il est préférable de se faire un petit patron en papier qui servira de pochoir) .

Humidifier le bout des bâtonnets (2-3 cm), les appliquer à la base de chaque girafe. appuyer légèrement pour bien les incruster. Transférer les girafes sur un morceau de papier sulfurisé et laisser sécher 24h.

Envelopper la pâte restante dans un plastique alimentaire.

Photo_021

3) Le jour J, préparer le glaçage chocolat au beurre. Avec un pinceau fin et les colorants rouge et noir peindre les tâches, la bouche et les yeux des girafes.

Photo_055b

4) Parer les gâteaux avec un couteau-scie. Poser un gâteau sur le plat de service, le garnir de glaçage chocolat et le couvrir du deuxième gâteau. Masquer le dessus et les côtés de glaçage et lisser avec une palette. (merci Christophe pour celle que tu m'as gracieusement offerte :o))

Photo_046b

5) Colorer 500g de pâte à sucre en marron (comme je n'avais pas de marron j'ai fait un mélange de bleu et de rouge + plus du cacao, le résultat n'est pas top :o( ). Façonner plusieurs longues saucisses à peu près de la hauteur du gâteau. Les aplatir légèrement puis couper des fentes à une extrémité et les écarter afin de faire les branches. Imiter l'écorce de la pointe d'un couteau puis positionner les arbres sur le gâteau.

6) Colorer 155g de pâte en vert clair et 155g en vert foncé. Confectionner des petites boules et les étaler en cercles d'une douzaine de cm de diamètre. Faire un petit repli tout autour du cercle en le pinçant bien pour le souder ( oups ! J'ai oublier cette étape) . Retourner le disque et le poser sur le dessus du gâteau pour constituer le feuillage d'un arbre. Faire de même avec les autres cercles, en les faisant se chevaucher et en alternant les couleurs. Bon alors moi, j'ai carrément m....r sur cette étape, mon colorant liquide vert donne un résultat affreux et j'ai fini en utilisant de la pâte d'amande verte comme on le voit sur la photo...

Photo_060b

7) Modeler de toutes petites boules de pâte blanche et les placer, par paires, un peu partout sur le gâteau pour imiter des yeux.

8) Colorer un peu de pâte en gris et modeler des trompes d'éléphant. Les presser dans le glaçage chocolat et les fixer aux arbres en les humidifiant avec un pinceau mouillé.

9) Confectionner un ou des serpents de couleur vive et les fixer aux troncs d'arbres. Leur ajouter des petites boules de pâte blanche en guise d'yeux. Avec un pinceau fin et du colorant noir, peindre les centres des yeux et les marques des serpents.

Photo_056b

Il ne restait plus qu'à nettoyer le tour du gâteau pour enlever les petites éclaboussures, à faire quelque boules dans la vilaine pâte à sucre verte pour y planter 4 bougies et à réserver jusqu'à l'heure du goûter...

Photo_067b

Posté par Bec a sucre à 09:18 - - Commentaires [39] - Permalien [#]

08 mai 2007

Bye-bye arbre de Pâques...

Déjà deux mois que je n'ai rien posté et j'ai pourtant moult photos et recettes qui n'attendent que ça... Bein oui... Le quotidien, les activités avec les petits, un projet que j'ai bien l'intention de mener à bien même si je le fais après tout le monde, le beau temps, les amis, la famille, ça occupe !!! Donc moins de temps devant l'ordi même pour aller voir chez les blogospotes... De plus, ayant de très mauvaises fréquentations qui ont une très mauvaise influence sur moi ;o))), je me suis enfin décidée à remuer mon popotin pour aider ma diet'attitude à remodeler un peu ma silhouette qui ressemblait à s'y méprendre à celle de la Vénus de Willendorf ( top-model préhistorique)...

Vénus de Willendorf

Bref... Comme je suis en retard sur tout, je n'ai pas encore défait notre arbre de Pâques et je compte bien le faire d'ici ce soir... J'en profite donc pour vous le montrer ainsi que les petits paniers en papiers réalisés avant Pâques par mon fils cadet et deux de ses amies.

DSC03274b

DSC03275b

DSC03277_b

DSC03269_b

J'ai trouvé le modèle des petits paniers sur le site Chez Lorry.

Et pour finir ce petit billet, une photo de la crème au chocolat "façon Danette" que j'ai faite d'après la recette trouvée chez Petite Lolie.

Comme nous sommes 5 gourmands, j'ai doublé les proportions....

1 litre de lait

50g de maïzena

160g de sucre

100g de cacao type Van Houten.

Dans une casserole à fond épais, on mélange les ingrédients secs, on ajoute ensuite le lait froid en délayant. On porte à ébullition. On verse dans des petits pots et on met au frais au moins trois heures.

Photo_029b

Posté par Bec a sucre à 15:56 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


06 mars 2007

C'est de la faute à la Turtle...

332_grande

Et oui, c'est de sa faute si vous lisez ce billet... C'est elle qui a désigné un certain nombre de bloggeurs pour prendre le relais du questionnaire sur les années en 2 et en 7. Ceci dit rien ne vous retient sur ce blog et vous n'êtes pas obligés de subir mes inepties...

Quant à moi, je ne suis pas non plus obligée de vous raconter ma vie mais comme c'est aujourd'hui mon anniversaire, je me plie avec plaisir aux exigences de Miss Alhya et offre à mon ego un moment de pur narcissisme (n'est-ce pas Dominique ;o)).

1972 : J'ai un an, je suis l'aînée donc je suis encore fille unique. Mes parents travaillent tous les deux, comme les 35 heures n'étaient pas encore d'actualité ;o) je suis souvent chez la nounou et je n'aime pas ça.

Je porte de jolies robes très courtes qui laissent largement voir la belle culotte à volants qui cache ma couche, l'été j'ai même le chapeau assorti... :o)

1977 : J'ai 6 ans, je suis en dernière année de maternelle mais comme je suis bien élevée (contrairement à d'autre ;o)) je  ne traite pas ma maitresse de grosse c... J'ai déjà plusieurs amoureux mais je suis pourtant un garçon manqué (ma mère a d'ailleurs du mal à comprendre que je déteste les robes). Je fais de la danse... Folklorique... Ce qui explique pourquoi, depuis, malgré mes efforts et quelque soit la musique, je donne toujours l'impression de danser une bonne vieille bourrée en sabots...

En cuisine, j'ai un rôle très important, je goûte (plutôt le sucré :o)) et je fais un pré-nettoyage du matériel ayant servi à la confection des gâteaux ;o)

Sinon comme je suis une cousine soucieuse de l'éveil de ma P'tite voix, c'est le dernier Noël où je lui laisse croire au gros bonhomme en rouge. Pas de pitié l'année d'après ! Il faut grandir ! Bein oui... Je suis cruelle...

1982 : 11 ans... Je suis en 6ème (j'ai oublié de m'arrêter en CE1)... La plus jeune de la classe mais pas la plus petite, encore bonne élève, 1ère de la classe-genre fayotte... ça va pas durer !

Je connais depuis 1 an, celle qui sera une de mes deux témoins de mariage. Ensemble nous avons fait les 400 (petits) coups. Comme ma P'tite voix et quelques autres rencontrés plus tard, elle va partagé les temps forts de ma vie et m'aider bien des fois à affronter les trucs pas drôles que Sieur Destin sème sur la route...

614_grande

1987 : Je redouble ma seconde ! Pour aller en 1ère S, Pffff !

Je croise sûrement une drôle de tortue naine à vélo sur la place du marché de la ville voisine, quand j'y accompagne ma mère, mais je ne me doute pas qu'un jour cette fillette sera responsable de mes épanchements bloggesques...;o)) Et surtout qu'on va un jour vivre en communauté ;o))

En septembre je rentre donc en 1ère et je rencontre celui qui est toujours l'homme de ma vie... Il est jeune, il est beau, il sent bon le sable chaud... Chabadabada...

1992 : Le chéri est à la fac, moi je fais une pause :o)) Nous sommes sur Lyon depuis 1989 pour moi, 1990 pour lui, nous avons emménagé ensemble à ce moment là. En juillet, nous déménageons pour un immeuble où nous vivrons 13 ans ( 11 ans dans un premier appart, deux ans dans l'autre). Dans un an je ferai connaissance de celle qui avait de si jolies oreilles :o)) et qui va mettre le feu aux gâteaux (enfin surtout celui de mon anniversaire).

1997 : Nous fêtons nos dix ans ...  Pas d'âge mental (quoique ) mais de rencontre ou de 1er bisou comme le dit si joliment Thalie. Nous nous offrons pour l'occasion un week-end prolongé en amoureux dans la ville lumière, en décembre quand elle se pare de rouge et d'or...

C'est aussi l'année où le deuxième enfant de ma cousine (oui toujours la P'tite voix mais j'en ai deux autres de cousines aussi...) voit le jour, c'est le filleul du Chéri.

Le dit chéri est encore pion et moi nounou à domicile de deux charmantes petites filles...

2002 : Rappellez-vous le passage à l'euro ;o)

Nous sommes mariés depuis 3 ans (^_^) , fils aîné va fêter ses deux ans, fils cadet profite de son studio aquatique à 37 °, comme ses frères avant et après lui, il tardera à rendre les clés... :o) Pourvu que ce ne soient pas de futurs Tanguys...

Amélie s'est transformée en Nicolas et c'est très bien comme ça :o)

J'ai 31 ans et je suis comme dans les magazines, heureuse et épanouie...

2007 : Aujourd'hui je fête mes 36 ans :o$ Le temps passe trop vite !

Mais le bilan est positif, tous les deux avec Le Chéri, trois plus beaux fils du monde,un boulot chacun ( en congé parental pour l'instant dans mon cas), un appart, une vie sociale très agréable... Reste plus qu'à troquer ma peau d'éléphant contre celle d'une gazelle... Ouais mais justement ça, c'est pas gagné parce que 2007 est aussi une année remplie d'ateliers, de fêtes, de diners...avec la joyeuse bande des Pralines et des Grattons alors même avec la meilleure volonté du monde ça va être dur de faire light ;o)

458_grande

2012 : Je peux rejoindre la résistance moi aussi ? Et me nourrir de fars bretons, de macarons, de caraques, de meringues à la mimolette, de séitan, de tartes aux noix et au caramel au beurre salé, de brochettes de dinde (si la saucisse en laisse cette fois), d'houmos, de foie gras, de sablés à la châtaigne, de carottes à la marocaine, de chocolate suicides... Je sais je suis irrémédiablement incorrigible :o)

Peut-être aurons-nous aussi troqué notre appartement pour la maison de nos rêves, avec une grande cuisine, des chambres d'amis, un grand jardin...

2017 : A l'aéroport de St Exupéry, il y a au moins un vol hebdomadaire aller-retour vers ou de la Bretagne, réservé à des VIP (Very Important Praline) et leur famille, qui vivent à temps partiel dans la grande batisse de la Turtle (il me semble qu'il devrait y avoir le même genre d'arrangement vers le Tarn, me trompe-je ?). Nos charmantes petites têtes blondes sont devenues des ados déchainés qui sifflent le Carpe Diem et vident les frigos ne nous laissant que les miettes des macarons...

701_grande

Si ce n'est déjà fait, je propose à Shinobi et Hélène de Cannes de prendre le relais.

Pour qu'il n'y ait pas de malentendus, je précise que les photos des bonbons ne sont pas de moi, je les ai prise sur le site de la marque Barnier, ici.

Posté par Bec a sucre à 22:04 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

04 mars 2007

Bouchées chocolat-cacahuète

Bon, comme j'ai un certain nombre de billets à taper, je vais commencer par une  recette récente et ultra simple. Je l'ai trouvé dans mon livre " tout chocolat" de chez Marabout Chef.

Photo_004b

J'ai fait ces petits chocolats pour cette soiré dont vous lisez des commentaires un peu partout sur les blogs lyonnais (et belge ;o)), vous savez la boum des Pralines !!! Oui, je sais, on en parle beaucoup... Allez voir sur Pralines et Gratons, vous comprendrez pourquoi :o)

Alors vite, vite parce que ça fait bien une semaine que j'aurais dû poster, ...voici la marche à suivre...

Pour 70 carrés environs :

- 360 g de chocolat blanc grossièrement coupé (j'ai pris du couverture ivoire de Valrhona)

- 140 g de beurre de cacahuètes lisse ( première fois que j'achetais ce produit contre lequel j'avais quelque a priori)

- 400 g de chocolat noir grossièrement coupé( j'ai pris du Lindt dessert)

1) Graisser et tapisser de papier cuisson (en laissant 5 cm de papier dans le sens de la longueur) un moule rectangulaire.

2) Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie jusqu'à obtention d'un mélange lisse. Laisser refroidir 5 mn et ajouter le beurre de cacahuètes, bien remuer.

3) Faire fondre le chocolat noir au bain-marie jusqu'à obtention d'un mélange lisse. Laisser légèrement refroidir.

4) Déposer de pleines cuillerées de chocolat blanc et de chocolat noir dans le moule. Secouer doucement pour étaler le mélange. Passer plusieurs fois une brochette en bois en tous sens pour obtenir un effet marbré. Laisser reposer 2 h (voire même un peu plus) à température ambiante jusqu'à ce que le marbré prenne, puis couper en petits morceaux.

Photo_008b

Voilà, c'est enfantin mais c'est bon.

Posté par Bec a sucre à 10:31 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

02 février 2007

Rescapés de petits sablés à la crème de chocolat praliné et pâte à crêpes toute simple

Il n'aura échappé à personne qu'aujourd'hui c'est la Chandeleur :o) Alors ce soir chez nous, c'est crêpes !! Il y a plein de bonnes et belles réalisations à base de crêpes dans tous les magazines de février avec une rubrique cuisine et sur de nombreux blogs. Personnellement, je garderai ces recettes bien au chaud dans mes dossiers (informatique ou papier) pour d'autres occasions... Le soir de la Chandeleur nous faisons nos premières crêpes de l'année, de façon classique et à l'ancienne. J'ai l'habitude de les faire avec une pâte sucrée, dans une poêle à crêpes (il n'y a pas de synonymes au mot crêpes? C'est déjà la 5ème fois en quelques lignes que je l'écris) et je les fais sauter (avec un euro dans la main pour la première, c'est pas qu'on soit superstitieux mais c'est histoire  de mettre toutes les chances de notre côté, on ne sait jamais ;o)) pour le plus grand plaisir de mon jeune public : "Whaow ! Maman , t'es super forte !"... Je profite avec plaisir de cette naïve admiration qui ne durera pas longtemps :o) (Hein, P'tite voix ? C'est comme pour les petites copines ;o))

Photo_005b

Bref, trêve de bavardage, voici ma recette toute simple et rapide de pâte à crêpes, celle que je fais le plus souvent pour des diners sucrés. Suivant l'appétit et le nombre de gourmands je double ou triple les proportions.

Pâte à crêpes toute simple (environ une douzaine) :

- 250g de farine

- 100g de sucre

- 1 pincée de sel

- 1 cc d'extrait de vanille

- 3 oeufs

- 3 cs d'huile

- 1/2 litre de lait

- 1 cs de rhum (facultatif)

Je mets dans mon robot la farine, le sucre, le sel, l'extrait de vanille. Je mélange 30 secondes, je rajoute la moitié du lait, je mélange 30 secondes. J'incorpore les oeufs (un à la fois) en mélangeant entre chacun. Ensuite je verse l'huile, mélange encore. Je termine avec le reste du lait et mélange une dernière fois. La pâte est prête, il est conseillé de la laisser reposer une heure.

Je fais ensuite chauffer ma poêle à crêpes, quand elle est bien chaude, j'y passe un sopalin avec un peu d'huile et je dis au Chéri de commencer à mettre la table... :o) avec le sucre, la confiture, le chocolat fondu ou le nutella...

crepes

Venons-en maintenant aux petits sablés... Non, ce ne sont pas ceux que tu aimes tant P'tite voix, bientôt mais pas cette fois... Ceux là je les avais fait pour les doggy-bags pré-soirée (oui, oui, c'est un nouveau concept pralinien...) chez Valérie pour leur soirée anniversaire... Oui, mais je ne les ai pas apporté... Bein oui... Trop cuits, bronzés... Et vu ce que les autres Pralines savent faire, c'était un peu la honte de distribuer des sablés pas parfaits voir carrément brûlés :o)

Of course, j'ai une excuse, pensez bien que ce n'était pas de ma faute ;o)... Le Chéri, adorable (non, ce n'est pas lui le responsable), avait pris notre progéniture en charge pour que je sois tranquille dans ma petite cuisine. Pendant qu'ils étaient tous les quatre dans un petit square où ils avaient retrouvé la petite copine de fils cadet, j'ai pu mélanger, pétrir, fondre, étaler... tout à mon aise. Mais voilà... Ils sont rentrés juste quand je venais d'enfourner les petits gâteaux.

Et alors ? Et alors, entre Fils aîné désespéré, sanglotant, me montrant sa main : "Mamaaaaaaann... il faut que tu me soigneuuuuuhs.... Regardeuuuuuh..."

Je commence à paniquer :" Qu'est-ce qu'il y a mon chéri ????!!!! Montre-moi vite ta main !!!!"

Fils aîné : " C'est mon frèreuuuuh... Il m'a mordueuuuuh.... Regarde, je saigneuuuh !"

Moi : "Pourquoi ????"

Lui :" Il croyait que je voulais lui piquer son amoureuseuuuh !"

Non !!! ??? Ils vont pas commencer déjà ??? Qu'est-ce qu'ils vont me faire à 15 ans ???

Alors le temps de soigner le bobo et l'égo du grand, de gronder le moyen... Mes petits sablés avaient dépassé le temps de cuisson recommandé... Et, flûte !... La deuxième fournée étant riquiqui, elle a servi de goûter aux garçons qui ont bien apprécié... Et oui, comme dit le proverbe : le maheur des uns fait le bonheur des autres... Sacrés gamins...

Photo_018b

Sablés à la crème de chocolat praliné (20 biscuits) d'après Anne Wilson :

Pour la pâte

- 180g de beurre non salé (oui, moi aussi j'ai tiqué sur le poids mais c'est bien ça)

-1/4 de tasse de sucre

- 1 oeuf

- 1/2 cc de levure chimique

- 1 tasse et 3/4 de farine

Pour la crème

- une tablette de chocolat pralinoise (c'est que j'ai mis) ou 1/4 de pâte à tartiner genre nutella

- 1 cc et 1/2 de crème fraiche épaisse

1) Préchauffer le four à 180°. Préparer deux plaques à pâtisserie avec du papier cuisson.

2) Mixer le beurre et le sucre dans un saladier, au batteur électrique jusqu'à l'obtention d'une texture légère et onctueuse. Incorporer l'oeuf et bien mélanger.Ajouter la farine et la levure chimique, préalablement tamisée et mélanger avec un couteau. Placer la pâte sur le plan de travail fariné et la manier avec souplesse.

3) Etaler la pâte entre deux feuille de papier cuisson et l'abaisser à 3mm d'épaisseur. Découper des carrés de 6 cm de côté et les disposer sur les plaques.

4) Préparer la garniture en mélangeant le chocolat fondu ou la pâte à tartiner avec la crème fraiche.

5) Garnir le milieu de chaque morceau de pâte avec une cc de cette crème, en gardant une bordure de 5mm. Replier les 4 coins délicatement vers le centre sans que les bords se touchent, pour que l'on puisse voir une garniture de chocolat en forme de croix.

6) Enfourner 10 à 12mn environ jusqu'à ce que la pâte devienne légèrement dorée. On peut si on le désire saupoudrer alors de sucre glace. Laisser tiédir sur une grille...

Photo_019b

Posté par Bec a sucre à 12:01 - - Commentaires [31] - Permalien [#]

28 janvier 2007

Magret de canard séché et pithiviers

J'ai vu en me promenant sur les blogs que je n'étais pas la seule à avoir du retard dans mes publications, ça me rassure ;o)) Ceci dit, moi je suis en retard depuis la création du mien, alors...

Photo_012b

Voici donc un petit aperçu du magret de canard que j'ai servi, il y a trois semaines maintenant. J'avais pris la recette chez Khala qui la tenait de Lilo. Il faut y penser à l'avance puisqu'il faut compter au moins trois semaines avant de le déguster... Mais c'est super simple à faire et très bon.

Pour un magret de canard séché maison :

- un magret pas trop épais et cru, nature.

- du gros sel gris de Guérande

- du poivre, j'ai pris du trois baies à moudre grossièrement.

- de la gaze (facultatif)

- un torchon propre

Il suffit de poser le magret (je l'avais enveloppé dans la gaze) sur un lit de gros sel (dans une boite) et de le recouvrir encore de gros sel. Je l'ai laissé comme cela, à température ambiante pendant une bonne vingtaine d'heures. Ensuite, on le démaillotte, on le débarrasse des derniers grains de sel, on le poivre et on l'enroule bien serré dans le torchon. (Mes copines Pralines qui ont fait un atelier en décembre l'ont amoureusement massé avec des épices). Ensuite on l'oublie pendant 3 semaines au moins dans le bac à légumes du réfrigérateur. Moi, je l'ai laissé 4 et c'était très bien.

Photo_013b

Ensuite, dans la série "je suis carrément à la bourre et tout le monde a déjà posté sa recette", je demande la galette des rois. Voici la mienne que l'on nomme aussi pithiviers.

Je sais bien que beaucoup savent faire la pâte feuilletée et que la plupart d'entre vous utilise même la méthode inversée mais je mets quand même la recette que j'ai utilisée.

Pour 1250g de pâte feuilletée (il en restera donc pour faire autre chose)

- 500g de farine

- 1cc de sel

- 2.5dl d'eau

- 500g de beurre (à température ambiante)

1) Dans une terrine, assouplir le beurre à l'aide d'une spatule et le rendre lisse.

2) Mettre la farine, en la tamisant, sur le plan de travail, creuser un puits au centre, y mettre le sel et les 3/4 d'eau. Détremper la farine en la malaxant d'une main, du bout des doigts, et en la faisant glisser des bords vers le centre avec l'autre main ; ajouter progressivement toute l'eau restante ou une partie seulement (suivant la qualité et capacité d'absorption de la farine) afin d'obtenir une pâte plutôt molle ayant la consistance du beurre. C'est la détrempe.

3) Ne pas travailler trop longtemps la détrempe, la rouler en boule, y faire une incision en croix pas très profonde et la laisser reposer 10 à 20 mn pour rompre son élasticité.

Photo_001b

4) Ensuite l'étaler au rouleau sur la planche farinée, en une galette de 2cm d'épaisseur et 30cm de diamètre environ. Déposer le beurre au centre en un carré de 15cm de côté et mouiller les bords de la galette sur 2cm avec les doigts trempés dans l'eau, puis replier ces bords sur le beurre en les faisant se chevaucher sur 2cm. On obtient un carré où le beurre est enfermé, c'est le pâton.

5) Poudrer le dessus du pâton d'un peu de farine ainsi que le rouleau à pâtisserie et commencer d'étaler la pâte en un rectangle de 60cm sur 20cm, en appuyant le rouleau d'abord au centre, délicatement. Il faut faire doucement et légèrement pour que le beurre ne crève pas la pâte.

Photo_002b

6) Prendre le bord inférieur du rectangle et le porter à 20cm du bord opposé ; appuyer légèrement avec le rouleau sur ce premier pli, replier sur lui le 3ème tiers de la pâte et appuyer également sur le 2ème pli. C'est le premier tour. on les donne par deux donc, on déplace le pâton en le faisant pivoter d'1/4 de tour dans le sens des aiguilles d'une montre, les pliures sont alors à droite et à gauche de vous. On recommence l'opération ci-dessus et on fait 2 petites marques face à nous. Couvrir la pâte et la mettre 20mn au réfrigérateur.

7) Donner ensuite les deux tours suivant puis 20mn de repos puis les deux derniers tours.

Photo_017b

Le pithivier :

- 600g de pâte feuilletée (comme ci-dessus ou achetée prête)

Pour la crème d'amandes :

- 150g d'amandes en poudre

- 150g de sucre glace

- 150g de beurre

- 2 petits oeufs

- 2cs de rhum

Pour dorer :

- 1 oeuf

- 2cs de sucre glace

Photo_016b

1) Préparer la crème d'amandes : couper le beurre en petits morceaux dans une casserole sur feu très doux, le travailler à la fourchette jusqu'à ce qu'il soit réduit en pommade sans être fondu et le retirer du feu. Mélanger les amandes et le sucre dans une terrine, y casser les oeufs et mélanger, ajouter le rhum et le beurre en pommade, mélanger encore.

2) Allumer le four, th 7 (pour moi th 6 avec chaleur tournante). Couper la pâte feuilletée en deux parties, l'une légèrement plus grosse que l'autre. applatir la plus grosse, si possible en un cercle de 30cm de diamètre sur 3mm d'épaisseur (rectifier en posant un moule à tarte dessus et en coupant ce qui dépasse). Poser le cercle sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque.

3) Etaler la crème d'amandes sur cette première abaisse jusqu'à 1.5 cm des bords et  mouiller ces derniers avec un peu d'eau.

Photo_005b

4) Etaler le reste de la pâte en un disque de même diamètre mais plus fin et le poser (côté lisse vers le haut) sur le premier. Egaliser le tour au couteau sans écraser la pâte. Inciser le bord du gâteau de petits coups de couteau espacés de 1 cm (chiqueter).

5) Battre l'oeuf en omelette et badigeonner la surface du pithiviers en prenant soin de ne pas le faire couler sur les bords, ce qui empêcherait la pâte feuilletée de se développer pendant la cuisson. Avec la pointe du couteau, et en incisant la pâte que superficiellement, dessiner des arcs de cercles rayonnant vers le centre.

Photo_007b

6) Mettre le pithiviers au four pour 30mn. Il doit devenir bien doré et gonflé. retirer du four, le poudrer de sucre glace et le remettre au four pour 5mn.

Photo_020b

Il est conseillé de le servir tiède. Pour ma part j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de beurre. Par contre, je l'ai trouvé meilleur froid le lendemain.

   

Posté par Bec a sucre à 09:56 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

25 janvier 2007

Rejoignez l'anneau des blogs francophones de cuisine

Allez visiter et vous référencer sur Croque en bouche, le nouveau blog des blogs de cuisine francophone, d'après une idée d'Anne de Papilles et Pupilles créé par Bernie de Bernie's crumble. ( Mille excuses Bernie pour l'erreur, ça m'apprendra à rester devant mon pc au lieu d'aller faire la sieste quand mes petits yeux sont à moitié ouverts ;o)))

Je n'arrive pas à insérer le tableau correctement, je vous mets donc le lien ici .

Posté par Bec a sucre à 14:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]